Rechercher

Bien choisir son Data Center

Article rédigé par Thierry Duflos Co-Fondateur d'Atrium Data


Valider son Niveau de Tiering


Pour valider vos besoins en termes de disponibilité et être en mesure de les associer à un niveau de Tiering, il est nécessaire de bien comprendre les différences entre les niveaux proposés.


Pour résumer sommairement :


Pour le niveau Tier III, l’architecture garantit la continuité de services de l’installation électrique et de climatisation, quelle que soit l’opération de maintenance planifiée, alors même que le centre fonctionnerait sur ses groupes électrogènes.


 Il s’agit là d’un critère essentiel pour l’Uptime  Institute.  Le niveau de Tiering d’un datacenter est obligatoirement qualifié en fonctionnement sur les Groupes Electrogènes.


 Le Niveau Tier IV répond aux mêmes standards de maintenabilité mais il garantit aussi la continuité de services sur un incident, quel qu’il soit : Perte d’un transformateur, perte d’un groupe électrogène, perte d’un groupe de production de froid, d’une armoire de climatisation, d’une pompe ou d’une voie du réseau d’eau glacée, ou encore en cas d’incendie dans un local. Bref,  le datacenter garantit impérativement  la continuité de services quel que soit l’incident dans la mesure où il survient seul.


Le choix est donc assez simple :


  • Absence de coupure annuelle planifiée pour la maintenance mais pertes d’exploitation possibles sur un incident, Il s’agit d’un Tier III.

  • Absence de coupure annuelle planifiée pour la maintenance et absence totale de perte d’exploitation sur un seul incident quelle que soit sa nature ou la fréquence des incidents ; il s’agit d’unTier IV.


 Toutefois, il reste encore difficile pour beaucoup d’entre vous de faire un choix car de nombreuses informations inexactes circulent sur les coûts.


Il s’agit le plus souvent d’erreurs d’appréciation  qui proviennent  de certains acteurs du marché qui ne maîtrisent pas réellement les spécifications de l’Uptime  Institute  et qui proposent, le plus souvent, par facilité, une même architecture Tier IV en (N+N) voire en (N+1) +(N+1) parce qu’ils ne connaissent que celle-là. 


D’où ces propositions trop systématiques basées sur des architectures stéréotypées et surdimensionnées, qui explique  pourquoi les datacenters vraiment certifiés restent assez rares en France, car à juste titre, l’investisseur recule.


Apporter à un client la tranquillité et la certitude d’un Tier IV certifié par l’Uptime Institute ne doit pas l’obliger à des investissements surdimensionnés.  Il ne s’agit pas de proposer systématiquement une Formule 1 ou une Ferrari pour rouler à 130 km/h en expliquant qu’il n'y a que ce modèle. On vous impose de doubler les investissements de certaines installations sans vous proposer de solutions alternatives par manque de connaissance. Il est logique que vous ne vouliez pas sauter le pas. 


On vous empêche indirectement de disposer du niveau de services dont vous avez besoin parce que l’on vous fait croire indirectement qu’il n’est économiquement pas raisonnable.


Bien sûr on peut vous proposer du (N+1) + (N+1) mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a que cette solution.  Il existe des solutions pour délivrer du Tier IV économiquement pertinent et certifiable par l’Uptime Institute. Par contre on est loin du copier-coller et chaque projet requiert un vrai travail de conception globale et détaillée, sans aucun à-peu-près.


Thierry Duflos - Atrium Data

29 vues

©2020 par Initiative Data Center - Politique de confidentialité